L'AMI

Ouverture d’un atelier sur les modalités de la contractualisation entre l’État et les organisations socioprofessionnelles agropastorales

Aioun

Le wali du Hodh El Gharbi, M. Ahmed Mamadou Kelly, a supervisé, ce mardi matin, au siège de la région du Hodh El Gharbi dans la ville d’Aioun, l’ouverture d’un atelier de formation des hakems des moughataas et des chefs des services régionaux.

Cet atelier de trois jours, organisé par l’Agence belge de Développement, vise à expliquer les procédures de contractualisation entre l’État et les organismes sociaux professionnels pour gérer les infrastructures agricoles et pastorales.

Dans son discours à cette occasion, le wali a expliqué que la loi d’orientation agropastorale et les textes d’application constituent un cadre général qui régule les relations entre les acteurs impliqués dans ce domaine.

Il a ajouté que, grâce au financement de l’Union européenne et de l’Agence belge de développement, deux décrets ont été préparés, l’un relatif à la création d’organisations socioprofessionnelles et l’autre relatif aux modalités de contractualisation entre elles et l’Etat, afin de combler le vide juridique dans ce domaine.

Il a souligné que la ratification de ces deux décrets en mars 2023 concrétise les engagements de Son Excellence le Président de la République et constitue un acquis nécessaire pour assurer le développement durable des communautés rurales ciblées.

Le wali a remercié l’Agence belge de développement, car elle représente l’un des partenaires de développement les plus importants, en plus de ses initiatives visant à organiser une série d’ateliers entre le 4 et le 20 décembre pour débattre du contenu de ces textes.

De son côté, l’Adjointe au maire de la commune d’Aioun, Mme Chowghi Mint Boubout, a exprimé ses remerciements aux organisateurs de cet important atelier, qui contribuera au développement des infrastructures agricoles et pastorales au niveau su Hodh El Gharbi.

L’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du conseiller juridique du ministre de l’Agriculture, M. Abdoulaye Jimi Diaw, du hakem de la moughataa d’Aioun, M. Abdallahi Ould Ahmed Zein, du hakem de la moughataa Touil, M. El Hassan Ould Sid’Ahmed, du hakem de la moughataa de Kobeni, M. Mohamed Cheikh Ould Massira, et du hakem adjoint de la moughataa de Tintane, M. Mohamed Ali Coulibaly, ainsi que des chefs des services sécuritaires dans la wilaya.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More