L'AMI

Table ronde sur le renforcement de la coopération entre le réseau des femmes maghrébines et les femmes d’affaire mauritaniennes

La capitale a abrité mercredi une table ronde qui a réuni le groupement du réseau des femmes maghrébines et les femmes d’affaire mauritaniennes.

La rencontre a pour objectif de renforcer la coopération entre le réseau des femmes maghrébines et les femmes d’affaire mauritaniennes notamment dans les domaines économiques.

La ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Mme Maymouna Mohamed Taghi a, dans un mot pour la circonstance, dit sa satisfaction d’être présente au lancement de cette table ronde organisée en marge du colloque maghrébin sur le commerce régional dans les villes du Maghreb arabe en collaboration avec la communauté urbaine de Nouakchott.

Elle a souligné que la femme maghrébine est entrée ces dernières années dans le domaine des affaires et de la direction des grands, moyens et micro-projets dans des champs d’activités économiques divers : agriculture, industrie, commerce, services financiers et productifs, sans compter l’augmentation du taux de présence des filles dans les écoles et les universités, toutes spécialités confondues.

Elle a ajouté que la participation de la femme mauritanienne a connu un bond qualitatif ces dernières années. C’est ainsi qu’elle a occupé une place de choix dans le programme de réformes du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et une dizaine de femmes ont été nommées ministres dans l’actuel gouvernement sans compter le soutien des droits de la femme et la ratification de conventions qui lui garantissent le droit à la pension et un taux significatif dans les listes de candidatures aux postes électifs, ce qui lui a permis d’occuper 35% et 23% à l’Assemblée nationale. A cela s’ajoute l’intérêt accordé aux femmes chefs de ménages qui bénéficient de projets générateurs de revenus qu’elles gèrent elles-mêmes directement.

Cette réunion dit-elle, intervient pour renforcer la place de la femme dans le domaine du développement économique et social et encourager son accès aux affaires, ce qui est de nature à favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de femmes d’affaire dans les pays maghrébins.

La présidente de la communauté urbaine de Nouakchott (CUN), Mme Maty Mint Hamady a, à son tour, précisé qu’abriter pour la 1ère fois cette table ronde représente pour Nouakchott une fierté, étant entendu que cet événement s’inscrit dans le cadre de l’action visant la création d’un espace maghrébin participatif avec tous les acteurs des différents secteurs du développement.

Elle a souligné que la CUN tient à accompagner toutes les activités organisées par le réseau des femmes maghrébines, consciente qu’elle est du rôle complémentaire qu’il peut jouer aux côtés des programmes locaux et nationaux pour encourager la femme maghrébine à assumer le rôle qui est le sien. De même, la CUN dans l’optique de ses stratégies, accorde une importance particulière aux femmes d’affaires mauritaniennes censées être motrices de l’économie et donner une image qui sied de la femme mauritanienne.

Pour sa part, Mme Sirine Mlouka présidente du réseau des femmes maghrébines a indiqué que cette rencontre souligne la nécessité de la complémentarité entre les pays maghrébins en particulier dans le domaine économique, relevant l’espoir fondé sur cette rencontre ainsi que sur celle qui se tiendra en Tunisie pour intensifier les échanges économiques et commerciaux dans tous les domaines et notant l’existence de nombreuses opportunités.

La table ronde s’est déroulée en présence de la ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération chargée des affaires maghrébines, africaines et des mauritaniens de l’étranger, Mme Khadijetou Mbareck Fall, le secrétaire général de l’UMA, M. Tayeb El Baccouch, le wali de Nouakchott Ouest et plusieurs femmes d’affaire.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More