L'AMI

Atelier de certification de l’audit technique de l’espèce au niveau du Ministère de l’Élevage

Nouakchott

 Le ministère de l’Élevage, à travers le projet régional d’appui au système pastoral au Sahel en Mauritanie 2, a organisé jeudi à Nouakchott, un atelier de certification sur l’audit technique du genre au niveau de la filière. Cet atelier d’une journée s’inscrit dans le cadre du projet régional d’appui au système pastoral au Sahel en Mauritanie 2 pour accompagner le ministère de l’Élevage dans l’élaboration de l’approche Genre, conformément au décret qui institue un mécanisme de coordination et de suivi institutionnel de l’approche genre.

Dans son allocution d’ouverture, le conseiller technique du ministre de l’Élevage, chargé des Affaires économiques, M. Dedahi Ould El Ghaylani, a indiqué que la Mauritanie a ratifié la majorité des traités et conventions internationales relatives aux droits de l’homme, en particulier celles relatives à la promotion et à la protection des droits des femmes et des filles, passant en revue certaines conventions internationales pertinentes.

Il a ajouté qu’au niveau régional, notre pays a adhéré au Protocole et à la Déclaration africaine des droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits de la femme en Afrique « le Protocole de Maputo » et à la Déclaration générale des Chefs d’État et de Gouvernement sur l’Égalité entre les Hommes et les Femmes en Afrique et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine qui consacre l’égalité des Genres et l’Autonomisation des Femmes, qui constitue une priorité pour l’Afrique.

Le conseiller du ministre de l’Élevage a précisé qu’afin de renforcer l’institutionnalisation du genre dans les politiques publiques, la stratégie nationale d’institutionnalisation du genre a été approuvée par le gouvernement en 2015. Il a indiqué que cette stratégie s’appuie sur une référence nationale à « l’islam » et s’appuie sur les engagements internationaux de l’État en matière de développement durable, de développement et de lutte contre l’exclusion et la marginalisation à l’égard des femmes et des filles. Elle repose sur une vision basée sur le développement de l’égalité pour les femmes et les filles, dans la dignité et pour tous les citoyens, ainsi que le partage équitable des ressources et des responsabilités entre les femmes et les hommes.

M. Dedahi Ould El Ghaylani a souligné que grâce au projet régional d’appui au système pastoral au Sahel en Mauritanie 2 financé par la Banque mondiale, l’audit technique du genre a été considéré comme la première activité en vue d’évaluer les capacités institutionnelles et pratiques du ministère de l’Élevage. Il s’agit ainsi de prendre en compte les conditions et les besoins spécifiques du genre au niveau des groupes cibles et identifier les voies à développer pour englober l’approche genre à tous niveaux sectoriels.

Le coordonnateur du projet régional d’appui au système pastoral au Sahel en Mauritanie 2, M. Idrissa Diarra, a attiré l’attention sur l’importance de cet atelier qui réunit les différentes directions du ministère et quelques acteurs, formulant le vœu qu’il soit un début pour un processus de réhabilitation au genre dans tous les secteurs gouvernementaux

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More