L'AMI

Apparition de deux cas de fièvre de la Vallée du Rift et de fièvre de Crimée-Congo au Hodh Charghi et au Brakna

Nouakchott

Le Comité technique de coordination multisectorielle a annoncé, ce mercredi, dans un communiqué dont l’Agence mauritanienne de presse a reçu copie, que deux cas de fièvre de la vallée du Rift (FVR) et de fièvre de Crimée-Congo (FHCC) ont été confirmés dans les wilayas du Hodh Charghi et du Brakna.

Voici une traduction du communiqué :

« En raison de la saison des pluies précoce et prometteuse cette année, qui s’accompagne souvent de risques sanitaires importants, le ministère de la Santé a pris l’initiative de renforcer le suivi au niveau national. Dans le cadre des résultats de cette veille, deux cas suspects de fièvre de la Vallée du Rift (FVR) et de fièvre de Crimée-Congo (FHCC) ont été confirmés respectivement dans les wilayas du Hodh Charghi et du Brakna.

Depuis la déclaration des deux cas mentionnés, les secteurs ministériels concernés et les membres du comité « Une seule santé » ont activé les dispositifs de surveillance et pris des mesures pour réagir et évaluer la situation ainsi que pour vérifier leurs capacités et leur préparation à faire face à une éventuelle évolution de la situation.

Cependant, dans une telle situation, et comme mesure partielle pour y faire face, les résidents des zones à risque (où les moustiques prolifèrent) sont tenus de respecter les mesures suivantes :

1- Éviter tout contact avec le sang et les sécrétions biologiques des animaux ;

2- S’assurer de dormir sous une moustiquaire imprégnée ;

3- Séparer les animaux des habitations ;

4- Se laver les mains régulièrement avec du savon avant et après avoir touché des animaux ou leurs produits ;

5- Bien cuire la viande et faire chauffer le lait avant consommation ;

6- Contacter immédiatement la structure sanitaire la plus proche en cas de fièvre ou d’hémorragie ;

7- Informer les services vétérinaires de tout cas d’avortement chez les animaux domestique ;

8- Porter des équipements de protection individuelle (gants, masques et lunettes) dans les abattoirs et lors du contact direct avec l’animal ;

9- Brûler et enterrer les animaux morts

Enfin, le Comité Technique appelle tous les éleveurs à limiter les déplacements des troupeaux, à signaler l’apparition de toute maladie et à coopérer avec les services vétérinaires pour la bonne mise en œuvre des mesures prises et la prévention des maladies citées.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More