L'AMI

Wali du Trarza : la wilaya connait un essor de développement généralisé de l’agriculture

 

La wilaya du Trarza est une wilaya agricole par excellence, avec une offre nationale en riz estimée à 80 % des besoins du pays en ce produit, en plus de la production de dizaines de milliers de tonnes de légumes par an et plus de 60 tonnes de lait par jour, vendues pour la plupart aux usines laitières de la capitale Nouakchott.

La wilaya a connu, au cours des trois dernières années et dans le cadre de la mise en œuvre du programme électoral de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani “Taahoudaty”, un essor de développement généralisé, a affirmé dans un entretien accordé à l’AMI, le wali du Trarza,  M. M’Rabih Rabou Ould Bounena Ould Abidine, passant en revue les acquis prometteurs et les projets déjà réalisés dans le domaine agricole ou en cours d’exécution.

Les agriculteurs ont bénéficié d’engrais gratuits et de deux milliards ouguiyas fournis par l’État, sur hautes instructions du Président de la République, pour compenser les pertes considérables causées par la pluie et les ravageurs agricoles, au cours des campagnes d’été et d’automne de 2020, a-t-il indiqué à ce propos.

Le projet de Chicha, qui couvre une superficie d’environ 374 ha, a été aménagé, alors que la ferme de M’Pourié de 3 000 ha a été réhabilitée, tandis que le Projet d’Appui Régional à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (PARIIS) a aménagé 11 projets de riziculture rurale et 20 autres maraichers, a précisé le wali.

Au niveau éducatif, un plan visant à diagnostiquer l’état des lieux du secteur, auquel tout le monde a pris part, notamment le ministère, le personnel éducatif, les parents d’élèves et divers acteurs de la wilaya, a été mis en place, a indiqué M. M’Rabih Rabou.

Selon le wali, le département avait préparé une plate-forme numérique de contrôle et d’utilisation optimale des ressources humaines, qui a permis le suivi et la gestion des ressources humaines, y compris les enseignants et les encadreurs et contribué également à hisser de manière significative le taux de la couverture éducative.

Concernant les infrastructures scolaires, le wali a cité entre autres réalisations, la construction de certaines écoles primaires (écoles Dameldek 2 et Al-Ansar à Rosso, Wattino à Keur-Macène), d’un autre groupe d’établissements en construction (Complexes  Seddigh et Khoulevas à Boutilimit).

Il a souligné que  la réhabilitation de 60 écoles primaires au niveau de la wilaya et de 17 établissements secondaires, réalisés par le ministère de l’Éducation nationale et de la Réforme du système éducatif en partenariat avec le Conseil régional de la wilaya du Trarza.

Dans le domaine de la santé, la wilaya a connu au cours des trois dernières années, l’ouverture de 10 points de santé, la construction de 4 autres, la restauration, l’extension  et l’équipement de plus de 20 points de santé, et le passage de 4 points de santé au statut de centres de santé, la fourniture de 13 ambulances médicalement équipées dont 8 ont été réparties entre les moughataas de la wilaya afin d’assurer la sécurité des patients du point de leur transfert à l’hôpital le plus proche et 5 autres réservées pour les accidents de la circulation au niveau des axes routiers de la wilaya pour l’évacuation d’urgence des victimes d’accidents de la circulation (ligne Ouad Naga – Bouttilimit – Aleg) et  (ligne Nouakchott – Tiguint – Rosso – Boghé), ce qui représente un acquis appréciable qui a permis de relever le niveau sanitaire au niveau de la wilaya, a dit le wali.

Une unité de 4 lits et équipés des fournitures médicales nécessaires à la réanimation, y compris l’oxygène et autres, et une autre à l’hôpital Hamed Ben Khalifa de Boutilimit, munie du matériel nécessaire pour soigner les personnes contaminées par la pandémie de la Covid-19 en cas de réanimation ont été installées, a-t-il ajouté, soulignent l’équipement d’une autre unité dans le même centre, composée de 4 lits pour la réanimation des autres cas médicaux.

Le centre de santé de Mederdra a été doté d’un équipement complet de dentition et 200 agents de santé ont également bénéficié de formation visant à renforcer leurs capacités, a précisé M. M’Rabih Rabou.

Au niveau des vaccinations contre la Covid-19, 138.515 personnes ont reçu la première dose, tandis que 84.240 ont pris les deux doses et 15.180 ont bénéficié de la dose de rappel, a-t-il dit.

Sur le plan hydraulique, 53 puits artésiens ont été achevés et équipés dans la zone rurale, 6 réseaux d’adduction d’eau potable ont été finalisés et 6 autres ont été élargis et réparés, alors que 360 villages de la wilaya ont bénéficié d’un programme d’eau gratuite de neuf mois de l’année 2000.

« Ces réalisations interviennent sur instructions de Son Excellence le Président de la République visant à atténuer l’impact économique et social de la pandémie de la Covid-19 sur les citoyens », a poursuivi M. Abidine.

Au sujet des aliments de bétail, le wali a  apprécié le soutien obtenu dans le cadre du programme pastoral spécial (2000-2022), qui a joué un rôle important dans l’appui apporté aux agriculteurs et l’augmentation de leur pouvoir d’achat au cours des deux années marquées par la rareté de la pluie. « Le Trarza a bénéficié aussi d’importants transferts financiers assurés par la Délégation générale à la Solidarité sociale et à la Lutte contre l’Exclusion, “Taazur”, s’élevant à un milliard ouguiyas anciennes distribués au profit de 21.640 familles, tandis que 12.000 citoyens ont bénéficié de l’assurance maladie gratuite ».

Dans le domaine social, le ministère de l’action sociale, de l’enfance et de la famille a pris en charge des dizaines d’insuffisants rénaux auxquels, le Département a fourni annuellement des sommes importantes, a-t-il dit, mettant en exergue les subventions importantes accordées également par ce Département aux personnes handicapées et aux associations actives sur le terrain, en plus du financement des dizaines de projets au profit de coopératives féminines et de personnes handicapées.

Au plan nutritionnel, Les habitants de la wilaya ont bénéficié de distributions gratuites  offertes par le Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) au profit de milliers de familles nécessiteuses, selon lequel, le CSA a financé aussi de nombreux projets générateurs de revenus et accordé à travers la Caisse de Dépôt et de Développement (CDD), les PROCAPEC et l’Agence Nationale de l’Emploi des centaines de petits et moyens crédits.

Des dizaines de milliers de familles ont bénéficié aussi, chaque semaine, de distributions quasi gratuites de poisson de haute qualité, organisées par la Société nationale de distribution de poisson, ainsi que des centaines de formations importantes qui prennent en compte les besoins du marché de l’emploi national dans divers domaines, organisées par l’École de formation technique et professionnelle de Rosso.

La wilaya connait actuellement la mise en œuvre du Pont de Rosso, dont Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, a supervisé la pose de la première pierre en juillet 2021.

« Cet ouvrage constitue un symbole économique important au plan national », a ajouté M. M’Rabih Rabou, soulignant l’achèvement des travaux de la route Nouakchott-Bombri, demeurée pendant de longues périodes une revendication pressante des habitants de la wilaya.

Au niveau de la santé animale, plusieurs campagnes de sensibilisation sur la vaccination ont permis de vacciner des centaines de milliers de têtes des différentes espèces,  dont les couts ont été entièrement supportés par le département, à l’exception des petites sommes versées en contrepartie des vaccinations.

Le Département de l’élevage a fourni des quantités importantes de l’aliment bétail et de médicaments vétérinaires et financé diverses activités génératrices de revenus, a-t-il dit.

La wilaya connait actuellement des progrès remarquables dans les travaux effectués au niveau du projet gazier Great Tortue Ahmeyim, dans le centre administratif de N’Diago, alors que les travaux ont été achevés au niveau du port géant et multidisciplinaire de N’Diago, considéré comme étant l’un des projets d’infrastructure les plus importants dont la wilaya a bénéficié et qui contribuera de manière significative à élever le niveau de vie de ses habitants.

La capitale de la wilaya a vu l’achèvement des travaux de construction et d’équipement du stade Ramadan, la rénovation et l’équipement des bureaux régionaux de l’Agence mauritanienne d’information, de Radio Mauritanie, de la Télévision mauritanienne et de l’école de formation professionnelle de Rosso, a-t-il ajouté.

La centrale électrique de Beni Naaji dans la moughataa de Keur Macène, récemment inaugurée par Son Excellence le Président de la République, assurera l’approvisionnement en eau de la capitale, Nouakchott, en cas de dysfonctionnement de la ligne électrique de Manantali, a précisé le wali, louant le projet d’électrification de 305 km de zones agricoles voisines de la rive, d’un coût de deux milliards ouguiyas environ et qui contribuera à orienter les citoyens vers l’agriculture et à augmenter en quantité et en qualité les superficies cultivées.

La wilaya du Trarza a connu, au cours des trois dernières années, la réalisation du projet d’électrification des régions du nord (Boutilimit Ouad Naga, ligne Nouakchott) et du projet haute tension 250 kV entre Nouakchott et Kabir en direction Dakar, qui passe par Tiguint et alimente les zones qu’elle traverse au sud de Tiguint ; ce qui aura un impact significatif sur l’amélioration des conditions de vie des habitants de ces zones.

Par El Ghotob El Hussein

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More