L'AMI

Le comité de suivi d’exécution du fonds de lutte contre la Covid-19 discute sa gestion au cours des deux derniers mois

Le Comité National de Suivi d’exécution du Fonds de Solidarité Sociale de Lutte contre la pandémie de la Covid-19 a consacré sa réunion, tenue aujourd’hui à Nouakchott, sous la présidence du ministre des finances, M. Isselmou Ould Mohamed M’Bady, son président, à la discussion du rapport relatif à la gestion dudit fonds au cours des mois de mai et de juin derniers.

Le rapport présenté aux membres du comité, lors de cette réunion, a abordé en détail et de manière claire l’état des lieux du fonds et les conditions générales de sa mise en œuvre au cours des deux mois, ses revenus, les domaines d’exécution des dépenses et les résultats de la sixième campagne nationale de vaccination contre la pandémie en plus du stock de vaccins du pays, a affirmé à cette occasion le ministre.

Les revenus du fonds au cours de la période mentionnée se sont élevés, a dit Ould Mohamed M’Bady, à 412 120 ouguiyas nouvelles au 30 juin 2022, au titre de don du Fonds des Nations Unies, tandis que les dépenses ont atteint 1 37 672 307 ouguiyas nouvelles, réparties comme suit :

– Coûts de formation : 7 710 040 ouguiyas nouvelles,

– Coûts d’acquisition des vaccins : 62 324 426 ouguiyas nouvelles,

– Coûts de transport des vaccins : 82 000 ouguiyas nouvelles,

– Coûts salariaux, primes et honoraires : 2 060 000 ouguiyas nouvelles,

-Coûts d’acquisition du matériel d’examen : 14 349 500 ouguiyas nouvelles,

– Autres charges de gestion : 5 118 341 ouguiyas nouvelles.

« Les ressources du Fonds comportent des contributions du budget de l’Etat s’élevant à deux milliards ouguiyas nouvelles, d’autres provenant d’institutions publiques et privées d’une part et de partenaires internationaux et de particuliers, d’autre part », a dit le ministre.

Il a ajouté que le fonds a reçu jusqu’à présent 10,58 milliards ouguiyas nouvelles, dont la part de l’État s’élève à 19 % et la contribution des partenaires à 19 %, tandis que celles institutions publiques et privées et des particuliers est de 20 %, alors que les dons en nature ont atteint 42% des revenus du fonds, mettant en exergue l’enveloppe financière allouée dans le même cadre par les partenaires au développement de notre pays de 2,04 milliards ouguiyas nouvelles dont 1,98 milliard ont été couvertes.

«Le nombre total de personnes ayant reçu la première dose du vaccin anti-Covid au 30 juin 2022, a atteint 1.927.338, y compris 1 334 303 qui ont reçu la deuxième dose ou le vaccin de Johnson-Johnson, tandis que 216 585 personnes ont reçu la dose de rappel, alors que l’effectif total de ceux qui ont reçu le vaccin de la catégorie d’âge comprise entre 12 à 18 ans, est de 455 996 personnes», a-t-il précisé.

M. M’Bady a souligné que les rapports et réunions périodiques visent à informer en détail les membres du comité sur l’état du fonds ainsi qu’à présenter les justifications des décaissements, afin qu’ils mènent à bien leur mission de suivi et de contrôle et par conséquent d’assurer une gestion optimale des ressources et dépenses, conformément aux directives de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani », a poursuit Ould Mohamed M’Bady, selon lequel, notre pays, a pu obtenir, El Hamdoullillah, des résultats positifs dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

Le comité a suivi au cours de cette rencontre un exposé présenté par le ministre de la Santé, M. Mokhtar Ould Dahi, dans lequel, il a passé en revue la situation de la pandémie dans le pays et les plans et programmes adoptés pour lutter contre ce virus, que ce soit à travers des campagnes de prise de conscience et de sensibilisation ou en fournissant les vaccins et en organisant des campagnes de vaccination.

Le Directeur Général des Impôts, M. Mokhtar Ould El Saad a assisté à cette réunion.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More